Mes Concerts !!

30 mai 2022

Vendredi 13 Octobre : Manoé à la Rencontre organisée par le Rotary Club d’Ambert

 

Vendredi 13 Octobre 2021,  je participais à la Rencontre organisée par le Rotary Club d’Ambert

Vidéo réalisée par Henry VORILHON.

Vidéo réalisée par Henry VORILHON.

Jean-Louis Abadon succède à Julien Almodovar à la présidence du Rotary Club d'Ambert (Puy-de-Dôme)

Messieurs Julien Almodovar et  Jean-Louis Abadon successivement Présidents du Rotary Club d'Ambert qui ont décidé avec les membres de leur club de soutenir Manoé dans sa passion pour le violon

Vidéo réalisée par Henry VORILHON.
Vidéo réalisée par Henry VORILHON.

29 mai 2022

Vendredi 29 Avril 2022 Succès au Château de Lacaze en Aveyron

Manoé au château Lacaze

Pour la première fois je jouais dans une vraie salle de spectacle. Un auditorium à l’intérieur d’un château. Il n’y eût pas assez de fauteuils, de chaises rajoutées et même de coussins. Nous avons du, à regret, refuser du monde.

Corinne SALZA présidente de l’Association “De notes en Château” avait eu à cœur d’offrir à Manoé ce bonheur. Avec “ les Amis du Château de Lacaze”, toutes et tous avaient peaufiné sa venue. Ce succès est donc d’abord le leur et nous les en remerciant infiniment.

Corinne avait invité l’un des ses amis Daniel JEAN passionné de photographie à qui nous devons les photos et vidéos ci-dessous.

  

       

  

Cliquez sur l'image pour accéder au site du château !


Dimanche 8 Mai 2022 Mon double concert au Château de Jules Verne pour le Neurodon / Château de la Droitière à Mauves S/Loire

Mauves-sur-Loire. Manoé, le violon pour passion

Article du journal Ouest-France publié le 06 mai 2022 :

 

 

C’est un petit garçon qui fait déjà de grandes choses, accompagné de son violon. Le talentueux Manoé se produira au profit du Neurodon au château de la droitière ce dimanche 8 mai à 15h30 et 16h30.

C’est un petit garçon qui fait déjà de grandes choses, accompagné de son violon. Le talentueux Manoé se produira au profit du Neurodon au château de la droitière ce dimanche 8 mai à 15h30 et 16h30.

Manoé a découvert sa passion dans l’imprévu d’un inattendu. Au printemps 2017, alors qu’il était en dernière année de maternelle, un groupe de musiciens est venu faire découvrir aux enfants une musique très ancienne venue du Portugal : la Follia, interprétée avec des instruments de facture médiévale et un violon. C’est ce dernier qui a fasciné Manoé. « Quand, j’ai entendu pour la première fois la sonorité d’un violon je me suis senti ému et transporté comme dans un monde magique où je me sentais bien. Je n’ai pas assez de mots pour vous décrire. » Avec le soutien de sa famille, il débute les cours à l’école d’Ambert. Il a 6 ans et fait preuve d’une grande aisance. S’en suivra une ascension fulgurante. Il intègre le conservatoire de Clermont-Ferrand directement en orchestre de 4e année. En 2021, Manoé réussit l’examen de fin de premier cycle à la première place . Avec la mention très bien et les félicitations du Jury.

« J’espère qu’un jour, plus tard, quand je serai grand; je pourrai vivre de ma passion et surtout la faire partager. »

Manoé sera en représentation  le dimanche 8 mai à partir de 15h30 et 16h30 au château de la droitière

Jules Verne photographié par Nadar.

Jules Verne est né le 8 Février 1828 à Nantes, au domicile de sa grand-mère maternelle, sur l’île Feydeau, à l’angle de la rue Kervégan, au 4 de la rue Olivier de Clisson. Il est le fils aîné de Pierre Verne, avoué, originaire de Provins, et de Sophie Allote de La Fuÿe, issue d’une famille de navigateurs et d’armateurs nantais d’ascendance écossaise.

 

  

 

Pour information nous étions partis le Samedi matin 7 mai de notre domicile dans le Puy de Dôme pour revenir dans la nuit du lundi matin 9 mai à 3 heures du matin: 1200 kms aller/retour et j’ai naturellement repris l’école ce même jour à 8h30. J’avais découvert l’endroit où  Jules Verne avait vécu dont je venais de lire “Voyage au Centre de la Terre” écrit par l’auteur en 1864

Image illustrative de l’article Voyage au centre de la Terre

  

Cliquez sur l'image pour visiter le château !

 


Manoé Grandvuinet a donné un concert pour la restauration du clocher de l’église Notre Dame de Veyries à La Bastide Castel Amouroux le Jeudi 28 Avril 2022

Extrait de l’article paru dans le quotidien ” Le Petit Journal ”    

Cliquez pour agrandir l'image !

Les bénévoles de l’association des amis du patrimoine de Labastide Castel Amouroux, vous informent qu’ils organisent un concert de violon avec Manoé Grandvuinet, un violoniste prodigue de 10 ans en l’église Notre Dame de Veyries.

Pour Manoé Grandvuinet, à peine 10 ans et le jeune violoniste auvergnat sera à nouveau en concert à Labastide Castel Amouroux pour soutenir l’association des amis du patrimoine à Notre Dame de Veyries.

Amis Mélomanes, Ne ratez pas ce rendez-vous où Manoé interprétera des œuvres de Ludwig Van Beethoven, Georges Bizet, Emmanuel Chabrier, Francis Lai, Vittorio Monti, Jacque Offenbach, Niccolo Paganini, Strauss Père & Fils, Pietr Ilitch Tchaïkovski, Sébastien Yradier, Antonio Vivaldi…

Pour Manoé, le violon c’est un plaisir une passion, on peut dire un don. Tout un programme avec d’immenses compositeurs qui seront repris par Manoé le temps d’un concert ce 28 avril à 20 heures 30

Le talent n’attend parfois pas le nombre des années et pour Manoé jouer pour faire plaisir au public c’est ce qui lui plait. Contact patrimoine.lca@gmail.com

Auteur : JLM du Petit Journal

Eglise Notre-Dame de Veyries à Labastide Castel Amouroux  

P1000292 (2)  P1000294 (2)

Manoé Grandvuinet a enchanté le public et Notre Dame de Veyries

Ce fut pour nous une rencontre chaleureuse dont nous conservons un merveilleux souvenir. Merci à Monsieur Marc de Franqueville qui a préparé notre venue ainsi qu’à Francis et Anne Marie Charrie qui nous ont accueillis, hébergés et offert un petit pêcher que Manoé a replanté dans notre jardin en Auvergne……et des plants de tomates !!!

   

 Merci aussi à  celles et ceux qui sont venus au concert.


Samedi 23 & Dimanche 24 Avril 2022 : Notre séjour musique et découverte au Château de Ste Foy d’Anthé

Châteaux en fête 2022 | Le Château et jardins des Milandes

 

FILE637 (4) 

 

 

 

Invité dans le cadre de “Châteaux en Fête” j’ai donc donné dans l’après-midi de chacun de ces deux jours un concert à l’intérieur de la Chapelle privée rattachée à ce domaine.

 

Une météo épouvantable ajoutée au deuxième tour des élections présidentielles ont de toute évidence retenu beaucoup de personnes à se déplacer mais nous reviendrons car l’accueil de Gabrielle & Philippe CASTAING est à l’image de leur demeure: grandiose et chaleureuse.

Pour touts renseignements complémentaires : 

https://www.chateau-sainte-foy.com/


10 Mai2022 : Manoé à l’auditorium du Conservatoire de Clermont-Ferrand

J’étais dans la circonstance accompagné par Pierre COURTHIADE

Pierre Courthiade, pianiste omniprésent !! Pierre Courthiade commence le piano à l’âge de huit  ans. Après une formation complète, il obtient une médaille d’or de piano au Conservatoire National de Région de Clermont-Ferrand. Il poursuit des études d’accompagnement à Paris avec Christine Rouault-Louchard, tout en travaillant régulièrement depuis 1989 le répertoire pianistique avec Éric Heidsieck.
Ses qualités d’accompagnateur et de musicien de chambre lui donnent l’occasion de travailler avec des musiciens d’orchestres, Orchestre d’Auvergne, Orchestre d’Ile-de-France, Orchestre de Tel-Aviv, Orchestre de Bordeaux-Aquitaine, Philharmonique de Radio-France. Il collabore aussi avec des ensembles (Chœur régional d’Auvergne, Musica Médiante, centre lyrique d’Auvergne…). L’occasion de se déplacer pour de nombreux concerts lui est aussi régulièrement offerte, notamment à l’étranger comme à Hammamet en Tunisie, en Suisse, Egger en Hongrie, en 1999 à Tokyo et en 2000 à Sapporo au Japon, en 2002 en Croatie, au Pérou et en Norvège en 2004 et 2006, en Allemagne en 2009 et 2010, au Japon en 2012.
Il participe à de nombreuses créations. Membre fondateur du festival « Musiques Démesurées » de Clermont-Ferrand. Il participe aux concerts de l’Orchestre d’Auvergne pour les parties de clavier d’orchestre et comme pianiste invité pour des concerts de musiques de chambre. Actuellement pianiste-accompagnateur au CNR Emmanuel Chabrier de Clermont-Ferrand, il est membre du « Quatuor des Volcans ».

J’allais débuter par La Danse des Libellules composée par Oskar Rieding violoniste et compositeur allemand né le 29 juin 1846 et mort le 7 juillet 1916.

La danse des libellules

Mon second morceau serait “La Playera “ de Pablo de Sarasate, de son nom complet Martín Melitón Pablo de Sarasate y Navascués qui fut un violoniste et compositeur espagnol, né le 10 mars 1844 à Pampelune, mort le 20 septembre 1908 à Biarritz. Il était l’un des violonistes virtuoses les plus célèbres de son époque.

La Playera de Pablo de Sarasate

J’allais maintenant jouer “La Mazurka”  de Henryk Wieniawski qui naquit le 10 juillet 1835 à Lublin en Pologne et mourut le 31 mars 1880 à Moscou.Enfant prodige, il commence sa formation avec Jan Hornziel et Stanisław Serwaczyński. En 1843, âgé à peine de huit ans, sur les conseils de son oncle Edouard Wolff, un frère de sa mère qui vit à Paris, il entre au Conservatoire de Paris pour y étudier le violon dans la classe de Lambert-Joseph Massart. Il y termine ses études trois ans plus tard en remportant à l'âge de 11 ans le premier prix de violon. Il est le plus jeune lauréat du Conservatoire. Le jeune Henryk continue à suivre l'enseignement de Joseph Massart, son professeur, pendant deux années. Tout jeune violoniste, il donne pendant deux mois quelques concerts à Saint-Pétersbourg, dans les pays baltes et à Varsovie avant de reprendre à Paris en 1849 des études de composition au Conservatoire dans la classe d'Hippolyte Colet. Il achève définitivement ses études l'année suivante, en 1850, à l'âge de 15 ans.

Mon quatrième morceau serait “La Précieuse” une adaptation de Kreisler sur un air de Louis COUPERIN. Armand-Louis Couperin, né et mort à Paris (25 février 1727 - 2 février 1789), est un organiste et compositeur français de la célèbre famille Couperin dont les deux plus fameux membres furent son grand-oncle Louis et son cousin François dit « le Grand ».Fritz Kreisler fut lui aussi un enfant prodige.

Il savait lire la musique à l'âge de trois ans. Il reçoit ses premières leçons de violon de son père, qui était un amateur enthousiaste.En 1882, il devient le plus jeune élève à être admis au Conservatoire de Vienne (7 ans), où il étudie sous la direction de Joseph Hellmesberger. Il en sort à l'âge de 10 ans, médaillé d'or, puis il travaille à Paris avec Joseph Massart, de la classe duquel il sort à 12 ans, partageant le premier prix avec d'autres élèves en 1887.

À 14 ans, il effectue sa première tournée aux États-Unis, avec Moritz Rosenthal. De retour en Europe, il consacre deux années à élargir son éducation (en étudiant l'art et la médecine) et son expérience (en passant une année dans l'armée autrichienne). La musique demeure cependant son véritable métier, et il reprend sa carrière en 1896 en effectuant une tournée en Russie.

Vienne lui fait bon accueil en 1898 lorsqu'il y joue le premier concerto de Max Bruch sous la direction de Hans Richter, et il en est de même à Berlin l'année suivante lorsqu'il fait ses débuts de concertiste. Il retourne en Amérique en 1900 et se produit pour la première fois en Grande-Bretagne en 1902. C'est également en 1902 qu'il épouse Harriet Lies qui se charge de la tâche primordiale d'organiser sa vie.

En 1910, Fritz Kreisler crée le concerto d'Edward Elgar, et est célèbre au moment de la Première Guerre mondiale (durant laquelle il sert brièvement, avant d'être blessé et rendu à la vie civile). Après avoir passé quelque temps en Amérique, il s'installe à Berlin en 1924, mais à partir de 1933 il s'installe en France et refuse de se produire en Allemagne. En 1938, il prend la nationalité française, puis en 1939 il s'installe définitivement aux États-Unis (il prendra la nationalité américaine en 1943).

En 1941, il est renversé par un fourgon dans une rue de New York et reste dans le coma durant une semaine. Bien que cet accident ait mis fin à sa carrière professionnelle, il continuera de jouer jusqu'en 1950. .Il décède à New York le 29 janvier 1962

Mon cinquième et dernier morceau est pour moi le plus important. Il s’agit de “Scène de Ballet”  composé par Charles Auguste BERIOT de nationalité belge, qui naquit le 20 février 1802 à Louvain, morut le 8 avril 1870 à Bruxelles. Musicien précoce, Bériot connait le succès lors d'une interprétation publique d'un concerto de Viotti, alors qu'il n'a que neuf ans en 1811. En 1812, il devient l'élève de Jean-François Tiby et du grand violoniste André Robberechts, lui-même élève de Viotti.

En 1821, il gagne Paris, où il est encouragé par Viotti, directeur de l'Opéra de Paris depuis deux ans, et se produit en public avec succès. Grâce à son style élégant et pur, sa tournée en Europe lui apporte la célébrité. De 1824 à 1826, il est violoniste de Charles X de France.

Il épouse, à Paris, en 1836, l'illustre cantatrice Maria Malibran. Leur fils, Charles Wilfrid, né à Paris en 1833 et mort en 1914, sera pianiste virtuose et sera notamment le professeur de piano de Maurice Ravel.

Le couple fait construire deux vastes hôtels particuliers en forme de villa entourée de jardins à Ixelles et Saint-Josse, deux communes de faubourg de Bruxelles. La mort prématurée de la diva met fin à cette union romantique par excellence en 1836. Charles de Bériot fera construire une vaste chapelle dans le cimetière de Laeken pour son épouse. Il se fit aussi construire une résidence sur le Rhin dans la ville thermale d'Ems.

En 1840, il épouse Maria Hueber qu'il avait rencontrée à Vienne. Celle-ci mourra en 1858.

Après une tournée en Autriche et en Allemagne, il se fixe à Bruxelles, où il devient professeur au Conservatoire. En 1843, il refuse le poste équivalent au Conservatoire de Paris qui lui a été offert après la mort de Pierre Baillot.

Sa santé déclinante l'oblige à démissionner en 1852 et il meurt, aveugle, le 8 avril 1870, âgé de 68 ans. Il est enterré au cimetière de Laeken-Bruxelles.

Je connais bien sûr ce morceau par coeur mai je dois encore le travailler car j’ai prévu de l’interpréter au Concours FLAME qui se déroulera le 6 juillet prochain au Conservatoire de Paris.