Mes Concerts !!

28 septembre 2021

Mon matériel pour mes concerts

  

Tout d’abord j’ai grandi. Dix ans depuis le 20 septembre dernier. Je suis maintenant passé au violon 3/4. Après en avoir essayé plusieurs, mon choix s’est porté sur un modèle Mirecourt  - copie Stradivarius,-  qui proviendrait de la Célèbre Maison Laberthe fondée entre 1775 /1780. Mon précédent était déjà un “Mirecourt” mais copie Guarnerius.

Antonio Stradivari né en 1644, fut un luthier italien du XVIIe siècle, installé dans la célèbre ville de Crémone. Il a 22 ans quand, en 1666, il signe ses œuvres de son nom latinisé "Antonius Stradivarius" et donne ainsi vie à une future légende musicale. Élève supposé de Niccolo Amati, il perfectionna son art au fil des années, jusqu'à atteindre "l'âge d'or" de ses créations, au tournant du début du siècle, dès 1709. Il était notamment proche de musiciens comme Vivaldi ou Corelli, ce dernier l'ayant certainement aidé à perfectionner ses créations. Travailleur chevronné, il décède en 1737, à l'âge de 93 ans.

Contrairement à Antonio Stradivari qui a construit un empire qui s'est éteint avec lui, Andrea Guarneri – lui aussi élève de Niccolo Amati - a lancé des luthiers sur plusieurs générations. Mais c'est son petit-fils, Bartolomeo Giuseppe Antonio Guarneri, dit "Guarneri del Gesù" qui fut le plus renommé. Il tient son surnom de l'abréviation IHS apposée sur ses créations, faisant référence à "Jésus Sauveur des Hommes", accompagnée de la croix romaine. Guarneri del Gesù se distingua dans l'atelier de son père dès 1716, et sa carrière décolla dans les années 1720, sans pour autant pouvoir rivaliser avec Stradivari à l'époque. Son succès fut de courte durée car il mourut  en 1744, à seulement 46 ans.

Les violons d’exception, œuvres d’Antonio Stradivari, de Giuseppe Antonio Guarneri dit Guarnerius del Gesu se vendent aujourd’hui à des prix astronomiques. Sans en être propriétaire chaque violoniste rêve un jour de pouvoir en disposer d’un pour jouer dans un concert. Mes violons ne sont bien sûr que des copies…..alors je rêve…Un jour peut-être !!!

Visite du centre historique de Mirecourt | Office de Tourisme du pays de  Mirecourt

C’est au XVIe que Mirecourt, célèbre cité vosgienne,  devint un centre de fabrication d’instruments à cordes. Sous l’impulsion des Ducs de Lorraine et grâce à leur lien avec l’Italie, ils auraient importé le savoir-faire et encouragèrent l’émergence de la lutherie. Dans la mémoire conservée des archives .l’on dénombrait déjà 43 luthiers dès 1635. Bien située sur les routes commerciales, l’acheminement des matières premières et des bois de lutherie ainsi que la vente des instruments n’était pas un problème. Au fil des générations, le marché devînt de plus en plus important et les affaires florissantes jusqu’au XXe siècle. A son apogée au cours du XIXe siècle, plus de 80.000 instruments étaient fabriqués chaque année chaque année.

Certificat de garantie d'un instrument Laberte et Magnié

En 1925, la ville de Mirecourt compte, dans le domaine de la lutherie, trois fabriques (la Maison Laberte, la Maison Thibouville Lamy, la Maison Couesnon) et une multitude d’artisans. Les luthiers sont connus pour porter des surnoms, et aussi pour la défense de leurs secrets de fabrication.

La Maison Laberte essuiera deux crises économiques. Durant celle des années 1930, les luthiers de Mirecourt changent de métier, voire de ville. Cela entraîne la fin de la traditionnelle succession familiale dans les ateliers.

Mon violon a donc au minimum 100 ans. Peut-être plus ! J’imagine en fermant les yeux ceux qui l’ont conçu et fabriqué. Celle et ceux aussi qui ont fait vibrer son âme.  Leurs mains s’incarnent en la mienne dans la continuité du temps et d’une passion partagée.

Marc André Joseph Laberte (29 mai 1880-29 Mars 1963) fils de Pierre Alexis Auguste Laberte, a été formé comme luthier ainsi qu'archetier. Dès 1911, il a commencé à jouer un rôle actif dans la société Laberte-Humbert Frères.
Marc Laberte est né dans une famille de luthiers. Son grand-père a mis en place un atelier à Mirecourt dès 1780. L'atelier Laberte produit une large gamme d'instruments et archets de qualité constante, employait plus de 300 personnes dans les années 1920. En outre, de nombreux maîtres qualifiés travaillaient pour Laberte, y compris Camille Poirson, Charles Brugère, et Georges Apparut. L'atelier possédait une belle collection d'instruments de tous les luthiers célèbres, dont Antonio Stradivari, Guarneri del Gesù, Giuseppe filius Andrea Guarneri, Francesco Ruggeri, Nicolas Lupot, Jacob Stainer, et Jean-Baptiste Vuillaume. Ils ont été méticuleusement examinés et utilisés comme modèles pour leurs propres instruments. L'atelier a été victime   du premier conflit mondial durant la guerre, et la production a repris après la fin de la guerre.
En 1931, Laberte a reçu le Grand Prix pour le Stradivox Magné, un phonographe, qui a été produit dans des versions différentes.
Malheureusement, la Seconde Guerre mondiale a apporté le désespoir sur Mirecourt comme sur toute l’Europe avec ses destructions et le vol des outils de production. En 1944, l'entreprise a cependant repris son activité, mais la production n'a jamais atteint les mêmes niveaux que ceux antérieurs à la guerre et finalement le climat économique difficile au cours des années d'après-guerre, a entraîné le déclin inévitable de la production Laberte. Philippe Laberte, le fils de Marc Laberte a repris les commandes au cours de cette période et a essayé de maintenir une production vers le haut de gamme du marché. Marc Laberte est mort en 1963, la même année que JF Kennedy, le Pape Jean XXIII, Ngo Diem Diem, Jean Decoux dernier Gouverneur Général de l’Indochine, Aldous Huxley,Jean Cocteau, Edith Piaf, Georges Braque, Nam Phuong dernière Impératrice d’Annam et le compositeur Francis Poulenc.

Cécile Laberte, dernière descendante de cette dynastie à quatre cordes finira par liquider la Maison en 1972. Une épopée centenaire se refermait.

 

Pour l’organisation de mes concerts

j’ai dès présent en plus

de mes mini micros pour mon violon

et de mes deux sonos YAMAHA stagepass 1K

Une scène amovible et transportable

Intellistage ISSK 8X8 Noir Long portable Stade Jupe/8'W X 8"H Plinthe | eBay 

  

Je vous invite à visionner la vidéo de son installation

https://www.intellistage.fr/img/cms/Intellistage%20portable%20stage%20system%20(480p).mp4

      Nous remercions chaleureusement Monsieur Nicolas PERROT Directeur de la société Roadskinz France Sarl 21T Rue Julien Leneveu, 71380 Saint-Marcel pour nous avoir fait des conditions préférentielles dans le but de m’aider


06 septembre 2021

Feu d'Artifice en Couleur et en Musique

Pour remercier les responsables qui m'ont invité à donner mes concerts, pour les auditeurs qui sont venus m'écouter, pour celles et ceux qui me soutiennent et participent à mon association, ma modeste reconnaissance avec ce final du feu d'artifice annuel pour la fête de mon village au Vernet La Varenne qui a eu lieu le Dimanche 22 Août 2021 à 22 heures sur le Plan d'Eau au pied du Château de Montfort en contrebas du restaurant de notre ami Pascal Chabrol qui m'a invité à me produire en soirée au cours de cinq jeudis "dits de Manoé" durant l'été. En toile sonore avec mon  violon "Le Carnaval de Venise" de Nicollo PAGANINI enregistré à l'auditorium du Conservatoire à Rayonnement Régional de Clermont-Ferrand

Feu d’artifice du plan d’eau de Vernet la Varenne avec la musique du Carnaval de Venise de Nicollo Paganini / © 2021 manoe-le-violon-pour-passion.com /

Encore infiniment merci à chacune et à chacun !


03 septembre 2021

Mon dernier concert de l’été à St Hérent dans le Puy de Dôme entre ciel et terre

Nous étions revenus du Périgord passé minuit. Il nous fallait reprendre la route mais cette fois près de chez nous. Seulement 37 kilomètres. Un autre lieu perché magique dans le jet d’un archet aux rives de l’imaginaire. Mon dernier concert au bout d’un périple de 6000 kms vécu entre quatre cordes dans des escales plus belles les unes que les autres. Mon père a eu la chance de beaucoup voyager mais pour lui la France est unique ! Je le crois. C’est un nomade qui vous parle et qui l’affirme.

  

Je suis venu comme à l’habitude gratuitement, invité par l’association « les Amis de l’Eglise St Loup de Boudes » qui se propose de restaurer ce bâtiment ancien. La générosité des spectateurs ravis de ma prestation aidera, même modestement, et je m’en réjouis, à cette finalité.

  

      Monsieur Paul ILPIDE Président de l’association avant mon concert.                                 Intérieur de l’église.

                                Les commentaires sur mon Livre d’Or ( cliquez sur l’image pour l’agrandir )

Texte : Grandvuinet D.


Mon 2ème concert dans le Périgord à la Source Salmière

Samedi 28 Août nous avons quitté l’Auvergne en milieu de matinée pour rejoindre le Périgord. Près 500 kms AR via Aurillac. L’endroit à l’arrivée est étonnamment beau dans un cadre de nature qui ajoute à la beauté de l’architecture de l’ancien bâtiment thermal la magie d’un écrin comme fait pour un violon et un concert.

 

Mon Père avait par internet adressé un mail à chacune des communes du Lot. Les réponses à son invitation ne furent pas nombreuses. Seul en plus des autres auditeurs locaux, avec son épouse Monsieur Alain DANIERE Maire de Fourmagnac – village célèbre par la beauté de son église et l’originalité de sa fontaine - avait fait spécialement le déplacement dont je vous invite à lire son appréciation laissée dans mon Livre d’or.

J’avais été convié par Madame Caroline MEY premier magistrat de la commune de Miers et responsable de la Culture au Conseil Général du Lot. 

Les deux se sont engagés à me faire connaître auprès de leurs collègues afin de pouvoir organiser une tournée durant l’été 2022. Mon père et moi nous réjouissons par avance de ce projet en devenir.

Texte : Grandvuinet D.