22 janvier 2023

Bonne & heureuse Année du Chat / un peu d’histoire…..

Décoration pour le Têt à Saigon dans la rue aujourd’hui piétonne Nguyen Hue qui fut d’abord un canal avant l’arrivée des Français -en 1859- lesquels le comblèrent de terre. Les Saïgonais de cette époque l'appelèrent alors rue Kinh Lap ( qui signifie « le canal rempli de terre »).

Đại lộ Charner cuối thế kỷ 19 đầu thế kỷ 20 – Phần 1 – — Diễn Đàn Forum

Les autorités françaises de la Conchinchine la nommèrent “Boulevard de l’Amiral Charner” en hommage à celui qui délivra le 15 février 1862, avec un corps expéditionnaire Espagnol de 300 hommes, les assiégés français dans Saïgon. Léonard Victor Joseph Charner était né le 13 février 1797 à Saint-Brieuc et mourut le 7 février 1869 à Paris. Le Boulevard Charner au fond duquel se dresse encore le superbe bâtiment de la mairie aujourd’hui “Comité Populaire d’Ho Chi Minh City”.

Saigon_--_L'hôtel_de_ville

Construit entre 1901 et 1909, le bâtiment est conçu par Femand Gardès, mais son architecture extérieure est confiée à Louis-Lucien Ruffier. Inspiré du style néo renaissance IIIème république, l’édifice se dénote par des murs au ton jaune pastel et blanc, une toiture élégante surmontée d’un beffroi typique du nord de France. On y remarque particulièrement de belles sculptures des femmes et petits qui dominent les bêtes méchantes.  Si sa façade est richement ornée, son intérieur n’est pas en reste avec de beaux lustres de cristal lui donnant une ambiance raffinée.  A l’opposé le Boulevard Charner menait à la Pointe des Blagueurs.

 

      bactuliem.hanoi.gov.vn/documents/67915/1333948/h1....      
Le restaurant de la "Pointe des Blagueurs", très populaire dans les années 50,  était tenu par Madame Durand. "Dans cet établissement on pouvait rêver en voyant les paquebots arriver ou partir depuis le quai des 'Messageries Maritimes' en face". Aujourd'hui, les Messageries Maritimes sont devenues le Musée Ho Chi Minh en hommage au plus célèbres des Vietnamiens. Celui-ci était en effet parti pour l'étranger en 1911 de ce même endroit. La pointe des blagueurs fera bientôt l'objet d'une restauration, financée en partie par la France. Ci-dessous l’Empereur Bao Dai et le Président Ngo Dinh Diem, premier président de la république du Sud Vietnam assassiné le 2 novembre 1963.

Roi Bao Dai dernier Empereur du Vietnam Agence de voyage francophone au  vietnamBiografia de Ngo Dinh Diem

C’’est en 1956 que le gouvernement de la république du Viêt Nam, dirigée par le très catholique et très anti-français Président Ngô Đình Diệm décidé  de débaptiser cette artère et de la nommer rue Ngyuen Hue en hommage à l’Empereur Quang Trung (en vietnamien: Quang Trung hoàng đế), né Nguyễn Huệ en 1753 dans le district de Tây Sơn dans la province de Binh Dinh et mort le 16 septembre 1792 à Phú Xuân  qui fut le deuxième empereur de la dynastie Tây Sơn (1788-1792)dans la parenthèse de la révolte dite ce même nom, laquelle aboutit à l’instauration de la dernière dynastie du Royaume d’Annam, celle des Nguyen. Treize souverains allaient se succéder de 1802 à 1945 dont le dernier serait Bảo Đại qui disparaîtra en exil à Paris le 30 juillet 1997.

signe vietnamien

Les personnes nées sous le signe du chat sont astucieuses, dotées d’une vraie sensibilité artistique en imprimant leur patte personnelle aux choses, avec un sens esthétique particulier. Les hommes Chat ont une sensibilité exacerbée, qui peut se traduire par une forte intuition, qu’ils mettent au service de projets très créatifs

Le 4ème animal du calendrier lunaire asiatique est le lapin pour les chinois et le chat pour les vietnamiens ! POURQUOI ?

La réponse pourrait se trouver dans les rizières chères aux agriculteurs vietnamiens, selon l'historien Nguyen Hieu Tin : "Avec la menace de nombreux rats dans les champs de riz, les chats (qui peuvent les chasser) sont un animal populaire pour les Vietnamiens. Une autre explication est que les Vietnamiens ne veulent pas observer deux années avec un animal similaire. Or pour eux, le signe de la souris et du lapin sont étroitement liés."

Selon une autre théorie cela proviendrait d'une erreur de traduction du mot chinois "mao" qui désigne le lapin. En vietnamien, cela ressemble à "meo", qui signifie chat.

Toujours est-il que l’année du chat est censée porter chance et garantir une vie sans heurts.  Je souscrit à cet espoir que je voudrais être une promesse car je suis de ce signe pour être né le 20 septembre 2011. Par ailleurs et pour ce qui me concerne mon nom de famille est Grandvuinet. Par erreur parfois ou ….par gentillesse …ou pour me taquiner… il arrive que l’on m’appelle GRANDMINET !!!! en un mot pour terminer et conclure:

“Chat” me convient !!!

  Je rappelle que je suis gaulois par mon père et vietnamien par ma maman

Caractère des personnes nées sous le signe du Chat | Culture-Sports |  Vietnam+ (VietnamPlus)P1002300 Ségala - Copie (2)

Cette année 2023 sera dense car je dois passer deux examens pour accéder avec trois années d’avance directement en 3ème et dernier cycle du Conservatoire cursus professionnel mais également deux concours en mars et juillet sans oublier ma 3ème tournée estivale et un concert pour le Rotary Club à l’automne.

IMG_7970 (1)IMG_8000 (1) - Copie

Bonne et Heureuse Année du Chat

Bonne Année 2023, Nouvel An Chinois, Année Du Chat, Bonne Année Lunaire 2023, Illustration De Chat

chúc mừng năm mới của con mèo

10 janvier 2023

Ma scolarité via le CNED

En raison de mon investissement musical depuis la rentrée dernière je suis inscrit en classe de 6ème mais je vais pas au collège. Je suis les cours via INTERNET auprès de l’organisme rattaché à l’Education Nationale nommé le C.N.E.D. Vous trouverez donc ci-dessous mes notes obtenues pour le 1er trimestre de l’année scolaire 2022/2023.

CNED 1er trimestre

Récapitulatif Notes Manoé 1er trimestre


08 janvier 2023

Journées Européennes du Patrimoine 2022

Chaque année depuis quatre ans je suis invité pour les journées du Patrimoine dans des lieux de mémoire et d’histoire. C’est ainsi que j’ai donné un concert en date du Samedi 17 Septembre à l’intérieur de la Forteresse de Billy, Commune de l’Allier où je mettais précédemment produit dans l’église du village à la mi-juin pour la fête paroissiale.

Forteresse de Billy, Réservez votre billet sur Patrivia

La forteresse militaire de Billy, bâtie à la fin du XIIe début du XIIIe siècle, fut un élément du patrimoine des Bourbon pendant plusieurs siècles. La cité fortifiée de Billy était la deuxième plus vaste châtellenie sur les dix-sept que comptait la province du Bourbonnais.

J’avais été invité à l’initiative de Monsieur Bruno LUCBEREILH  qui était venu précédemment m’écouter, responsable à la culture à la Mairie de Billy et professeur d’histoire. Le guide parfait !

 

 

Je suis dès à présent retenu pour le Samedi 16 Septembre 2023 toujours dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine mais je dispose encore du Dimanche 17. Si vous êtes intéressés il vous suffit de contacter mon père Dominique GRANDVUINET en lui adressant un mail à domgrand49@gmail.com ou en lui téléphonant au 06.10.15.44.23.

Je me déplace GRATUITEMENT !

http://www.billy-allier.fr/home.html


Et puis encore………..

Invité à participer à “Châteaux en Fête” dans le Lot & Garonne au printemps de l’année dernière j’ai fait une halte de deux jours dans le superbe et grandiose château de Ste Foy d’Anthé où il est prévu que je revienne au mois d’avril de cette nouvelle année 2023. Je suis impatient de renouveler ce plaisir qui allie la convivialité de l’accueil et la beauté de l’endroit dans le rajout conjugué des pierres et de la nature. Je vous invite à me suivre pour une brève visite.

En Pays de Serres, aux confins du Quercy blanc et du Haut Agenais, surplombant la riante vallée du Boudouyssou aux 40 châteaux, le château de Sainte Foy d’Anthé niché dans son écrin de verdure est implanté sur un pech habité depuis l’époque gallo-romaine. Cette imposante sentinelle avancée commandait à la confluence du Boudouyssou et du Rességaïre, l’un des passages du Quercy en Agenais. A six kilomètres de la bastide Royale de Tournon d’Agenais, le site inscrit de Sainte Foy (classé site d’intérêt pittoresque en 1982) et son église castrale romane, qui fut paroissiale jusqu’en 1791, sont cités dans l’histoire locale depuis le XIIIème siècle dans le « Saisimentum Commitatus Tholosani » du 12 novembre 1271.

Le château de Sainte Foy d’Anthé « tour salle » Gasconne, au XIIème siècle, vit ses défenses renforcées lors de la guerre de cent ans, puis il fut agrandi et fortifié lors des guerres de religion. L’architecture, en forme d’un quadrilatère militaire massif défensif, est l’exemple type du « château Gascon ». La fortification est constituée de quatre tours percées d’embrasures, reliées par des bâtiments et des courtines, encadrant une cour d’honneur ornée d’une galerie à l’italienne. Il fut remanié et agrandi à la Renaissance. Il doit son nom à l’épopée du moine Arosnide qui s’y cacha vers 860 lors de sa « translation furtive » des reliques de la première martyre agenaise, Sainte Foy, de la crypte de la cathédrale d’Agen à l’abbaye de Sainte Foy de Conques. Seigneurie tenue par la famille du Luc au XIVème siècle, il passa dans la célèbre Maison de Chasteigner en 1537. Cette famille, une des premières Maisons chevaleresques du Quercy, le conserva durant trois siècles. Un des hommes illustres de ce lignage, Monseigneur Germain de Chasteigner, évêque de Saintes, sacré en 1763 en la chapelle Royale du château de Versailles, fut chapelain du Roi Louis XV « Le Bien aimé », qu’il accompagna en 1745 à la bataille de Fontenoy. Dépouillé d’une grande partie de ses terres à la révolution, le domaine passa de 800 hectares à 80 hectares puis fut vendu au début du XIXème siècle, l’ancienne seigneurie devint un domaine agricole et passa dans plusieurs familles.

        La Chapelle Ste Foy qui appartient au Château où je me suis produit

  

Le château où nous avons dormi

       

Propriétaires, depuis 2017, de l’exceptionnel Château Sainte-Foy d'Anthé, Gabrielle et Philippe Castaing mettent toute leur passion pour redonner vie à ce lieu absolument remarquable !

 https://www.chateau-sainte-foy.com/

  Vous comprendrez mon impatience à revenir au Château Ste Foy d’Anthé et à revoir Gabrielle et Philippe

-----------------------------------------------

Vendredi 12 Août 2022

 EBREUIL ABBATIALE

L’ abbaye Saint-Léger d'Ébreuil, fondée au xe siècle, est une abbaye située à Ébreuil dans le département de l'Allier. Par une décision de Louis XV (lettres patentes de juin 1765), les bâtiments ont été détruits pour faire place à un hôpital des Charitains.

Aujourd'hui, il ne reste plus rien de l'abbaye, à l'exception de l'église abbatiale de style carolingien, roman et gothique primitif. Elle est la seule église carolingienne d'Auvergne et fait partie des cinq églises carolingiennes de France ayant conservé leur charpente en bois.

 

À la fin du VIIIe siècle Louis le Pieux (dit aussi "le Débonnaire"), fils de Charlemagne, roi d’Aquitaine, puis roi des Francs et empereur d'Occident y établit une de ses cinq résidences royales

Au ixe siècle, entre 853 et 866 la translation des reliques de saint Maixent et de saint Léger par les moines de Saint-Maixent en Poitou, fuyant les raids Normands, abouti à Ébreuil où le souverain carolingien, soit Charles l'Enfant ou probablement Charles le Simple, les installe dans la chapelle royale. Les reliques de saint Léger restent à Ébreuil, celles de saint Maixent sont captées par le roi Salomon où elles arrivent au monastère Saint Sauveur de Plélan siège du domaine royal, monastère dépendant de abbaye Saint-Sauveur de Redon. En 926, d'après la Chronique de Saint-Maixent, ils construisent un premier monastère qui fait l'objet de nombreuses dotations dont celles de Lothaire qui fait don de la "terre" d'Ébreuil. Dans la deuxième moitié du xie siècle l'abbatiale est l'objet de grands travaux portant sur la nef et le transept. En 1080, face au rayonnement du monastère, le pape Grégoire VII l'érige en abbaye de l'ordre de Saint-Benoît.

La possession des reliques de saint Léger attire la vénération des pèlerins et contribue à la richesse et à  la notoriété de l'abbaye. La châsse de saint Léger qui date du XVIe siècle repose actuellement sur une colonne de pierre, derrière le maître-autel. L’abbatiale a été bâtie sur l'ancienne église du monastère construite vers 960 par les moines bénédictins de Saint-Maixent pour abriter les reliques de saint Léger. La châsse qui a contenu les reliques est en cuivre argenté et en bois, elle date du xvie siècle.entre le xe et xiie siècles ; la nef et le transept sont de style carolingien, c'est d'ailleurs la seule église carolingienne d'Auvergne, tandis que le chœur est de style gothique primitif. Le clocher-porche à trois niveaux est de style roman du début xiie siècle. À noter les très belles peintures murales de la tribune.

La nef datée du début du XIe siècle possède cinq travées marquées par des piliers rectangulaires sans sculpture et un narthex à l'auvergnate (toute la largeur de l'édifice). Une charpente en bois protège cette nef carolingienne. Devant la façade originelle a été implanté un magnifique clocher-porche rectangulaire construit vers 1125 et probablement inspiré de celui de l'abbaye de Fleury, à Saint-Benoît-sur-Loire.

Les recherches de Georges Jousse démontrent que ce clocher-porche, exceptionnel par son élégance, ses proportions et son harmonie générale, a été construit en utilisant les triangles égyptiens (le triangle isiaque 3-4-5, le triangle de Khéops et le nombre d'or..).

En 1170, le chevet carolingien a été détruit et remplacé par un chevet de style gothique naissant.

Il est intéressant de noter que nef, travée, clocher-porche répondent à l'élégance du nombre d'or.

Les bas-reliefs du tympan du portail ont été retrouvés en 1860 sous une dalle de l'église, cette sculpture peut être datée du XIIe siècle.

Les peintures murales du XIIe siècle de la tribune représentent les martyres de sainte Valérie et de saint Pancrace. Dans la nef, à partir du troisième pilier sud on trouve une magnifique peinture de saint Georges terrassant le dragon et au-dessus une peinture du Christ en croix, ainsi que saint Blaise et saint Léger (Leodegarius en latin). Ces peintures sont du XVe et XVIe siècles.

Je renouvelle l’expression de ma plus sincère reconnaissance à l’Association des Amis de l’Abbatiale d’Ebreuil pour m’avoir invité dans cet écrin de pierre habité de l’absolu des croyants mais aussi du travail de ceux qui ont bâti ce lieu unique et magique où la beauté de l’architecture mais aussi celle des volumes et des formes  rejoint au panthéon de l’art, l’harmonie de la musique. Je remercie aussi chaleureusement celles et ceux, nombreux qui m’ont fait l’honneur de venir m’écouter. En ce début d’année 2023 je formule donc le vœu de revenir dans cette sublime abbatiale et de vous revoir à nouveau avec un autre programme musical.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 20 Août 2022

Après une pause de quelques jours en Bretagne dont je suis un peu originaire pour avoir été déclaré à la mairie de La Meaugon dans les Côtes d’Armor avant de naître à Issoire en Auvergne….nous avons repris la route de notre cheminement troubadour en direction de l’Anjou, pays de Joachim Du Bellay dont je récite en silence un quatrain que j’ai appris,  récité par mon père passionné d’histoire et de poésie:

« Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ? »

J’étais invité pour donner un concert au Prieuré de Breuil Bellay qui fut jadis un lieu de religiosité rattaché à l’ordre de Grandmont.

Nous y sommes arrivés dans le milieu de l’après-midi sous la voûte d’une cathédrale de verdure comme une allée d’honneur qui mène au portail d’entrée pour pénétrer dans un écrin d’histoire et de mémoire abîmé par le temps et mutilé par les hommes mais qui possède encore et toujours au delà des blessures l’intemporalité d’une magie qui interpelle, subjugue et fascine.

Le prieuré du Breuil-Bellay situé au sud de Saumur, s’élève dans un environnement naturel préservé en lisière d'un domaine forestier devenu un sanctuaire pour la faune sauvage. Fondé au début du XIIIe siècle par des moines de l'ordre de Grandmont, il est le site grandmontain le plus complet et le mieux préservé subsistant en Anjou.

Geneviève et Henry de la Rivière de la Mure propriétaires de ce domaine depuis 2012 nous avaient fait la gentillesse de nous inviter la veille prévue de mon concert afin de se connaître et de rencontrer différentes personnes de la famille. Après le repas du soir pris ensemble dans le jardin j’ai donc à leur demande et pour les remercier interprété plusieurs morceaux de mon répertoire

 

Mon concert était prévu pour le Dimanche 21 Août à 16 heures dans l’église qui fut celle des origines.

La salle était remplie. Plus une seule chaise disponible !

       

Un public accueillant et chaleureux. Le Bonheur ! 

   Il faut que je vous dise , à dix ans même si  l’on joue du violon et que l’on donne déjà des concerts, l’on est encore et toujours un enfant……

  ….aussi… avant de partir…. Geneviève et Henry m’ont invité à faire une dernière promenade en poney avec Dom. Sympa la vie d’artiste !!!

https://www.prieuredebreuil-bellay.fr/

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour terminer ma tournée estivale 2022  Direction La Champagne

Château Réveillon

Mon 21ème concert au Château de Réveillon

Le château de Réveillon a été construit entre 1607 et 1617 par Claude II d’Ancienville  et sa femme Judith Raguier, dame d’Esternay. Il se situe dans la commune de Réveillon dans le département français de la Marne. Édifié au début du xviie siècle, se distingue par un style Renaissance. Entouré de douves, son plan général en forme de U s'ouvre sur une cour pavée. Le domaine du château englobe de vastes jardins à la française, des communs et sa melonnière, ainsi qu'une ferme dont la pièce maîtresse est un colombier de 3500 boulins.

 

En 1814, le château fut acheté par un notaire parisien, Jean-Front Herbelin, aux héritiers de Jules-Robert de Cotte. Son fils Jules Herbelin épousa Jeanne-Mathilde Habert, miniaturiste et tante de la peintre Madeleine Lemaire.

A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, la propriétaire Madeleine Lemaire (photo ci-dessus), peintre de portraits et de fleurs, jouissait d'une grande notoriété. Ses tableaux de fleurs lui valurent le surnom donné par Robert de Montesquiou3 d'« Impératrice des roses ». Elle fut un temps professeur de dessin botanique au muséum d’histoire naturelle de Paris. Elle illustrait romans et revues et le marché de l’illustration était suffisant au xixe siècle pour lui permettre de vivre de ses pinceaux ; en outre la moindre de ses petites toiles de roses se vendait cinq cents francs de l'époque, auprès de sa clientèle aristocratique. En effet, Madeleine Lemaire tenait salon à Paris et y recevait l'aristocratie du faubourg Saint-Germain qui s'y pressait pour côtoyer des hommes de lettres, comme Alexandre Dumas fils, Anatole France, Jules Lemaître, et le jeune Marcel Proust.

Marcel PROUST fit deux longs séjours à Réveillon, du 18 août à la mi-septembre 1894 (avec Reynaldo Hahn) et en 1895. Dans Les Plaisirs et les Jours, il y décrit les marronniers du jardin. Dans Jean Santeuil, il invente toute une famille nobiliaire, les ducs de Réveillon, et dans Du côté de chez Swann, il semble y décrire le salon parisien de Madeleine Lemaire. Il s'en inspire pour évoquer le château de La Raspelière de Madame Verdurin dans À la recherche du temps perdu.

Le salon de Madame Verdurin

 

De 1947 à 1992, le château a appartenu à une famille qui le laissa  à l’abandon, mais depuis 1992, les nouveaux propriétaires Monsieur et Madame Besançon l’ont sauvé de la ruine en le restaurant dans sa beauté originelle.

 

C’est dans une salle de ce bâtiment ci-dessus que j’ai donné mon concert

 

Je remercie chaleureusement Madame et Monsieur Besançon pour m’avoir invité et pour leur accueil mais aussi pour m’avoir permis dans la fertilité de mon imaginaire, en fermant les yeux, quand je jouais  du violon, qu’était, parmi mes auditeurs, Marcel Proust venu m’écouter.

Château Réveillonhttps://www.chateaudereveillon.fr/