Mes Concerts !!

31 janvier 2022

Manoé franco-vietnamien vous dit Chúc Mừng Năm Mới Bonne Année en vietnamien

Au revoir le Buffle………………….

 

                         Ce mardi 1er février 2022, dans le cycle de l’année lunaire le signe à l'honneur est le Tigre et son élément, l'Eau. Le Tigre, selon l'horoscope chinois, est synonyme de changements imprévus et d'évolutions surprenantes, mais aussi de tensions et de rébellion. L'année du Tigre pourrait signifier qu'il faudra donner le meilleur de soi-même pour améliorer significativement son niveau de vie-. L'élément Eau Yang met à l'honneur la maturité et les émotions profondes car il est un élément symbolique de la tempérance. Par conséquent, les relations humaines gagneront en profondeur, objectivité et transparence. L'année se terminera le 21 janvier 2023, pour laisser place au Lièvre d'Eau (qui est aussi l’année du Chat chez les vietnamiens) le 22 janvier 2023. Cette prochaine année sera la mienne.

Bonjour le Tigre

Mon Père qui a passé près de quarante années de son existence à parcourir l’Asie

m’a expliqué les références de ces traditions. Je vais donc vous dire !

Comme en Chine et dans les pays rattachés à la civilisation du “Céleste Empire” l’horoscope vietnamien est symbolisé par 12 signes représentant des animaux réels (sauf le dragon qui reste imaginaire). Contrairement au système occidental, chacun d’eux est associé à une année d’un système lunaire calculé sur des cycles de 12 ans. En France, nous dépendons d’un signe astrologique lié au mois de naissance. Au Vietnam, c’est selon l’année de naissance. Attention l’année lunaire qui ne débute pas le premier janvier et qui ne se termine jamais le 31 décembre.   

Le zodiaque vietnamien est donc constitué de douze signes ayant chacun la référence d’un animal, réel ou mythologique : le Rat, le Buffle, le Tigre, le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon. À la différence d’autres pays d’Asie aussi influencés par la culture chinoise, au Vietnam, il n’y pas d’année du Lapin lequel est remplacé par le Chat. Le chat est un animal attaché à la vie quotidienne des Vietnamiens, c’est pourquoi les ancêtres avaient décidé de ce choix.
Ces signes peuvent subir l’influence des cinq éléments symboliques : Eau, Feu, Bois, Métal ou Terre, chacun étant plus orienté vers les énergies Yin ou Yang. Ces éléments offrent la possibilité d’affiner le portrait astral, en atténuant ou en renforçant certains traits de caractère. À chaque année correspondent un signe et un élément. Si les signes se succèdent toujours de la même façon d’année en année, les éléments régissent deux années consécutives.
Le calendrier vietnamien est ainsi fondé sur un cycle de 60 ans, résultat d’associations entre les 12 rameaux terrestres - cycle du temps de 12 ans placé sous le signe des 12 animaux symboliques - et dix troncs célestes - cycle de dix ans gouverné par les cinq éléments dans l’alternance du Ying et du Yang, ces éléments de contraire et de complémentarité. Chaque année a ainsi en références un élément céleste et un signe zodiacal.
Par exemple, 1961 correspond à l’Année Tân Sửu (Métal façonné et Buffle). Après une période de 12 ans, le Buffle est de nouveau à l’honneur, mais il a un autre élément céleste : Quý qui veut dire «Eau à usage», et l’an 1973 est désigné Quý Sửu. J’ai pris cet exemple car mon Papa est du Buffle! Selon l'astrologie chinoise, c'est l'année du BUFFLE DE TERRE qui a commencé le 29 janvier 1949 avec le Nouvel An Chinois, pour se terminer le soir du 16 février 1950 et laisser place au signe chinois du Tigre de Métal.

Au bout de 60 années, le cycle recommencera et l’an 2021, tout comme 1961, s’appellera Tân Sửu. Voici les dix troncs célestes : Giáp - Bois général, Ất - Bois allumé, Bính - Feu allumé, Đinh - Feu latent, Mậu - Terre inculte, Kỷ - Terre cultivée, Canh - Métal général, Tân - Métal façonné, Nhâm - Eau naturelle potable et Quý - Eau à usage.
L’origine des 12 signes
Il y a quelques légendes expliquant l’origine des signes du zodiaque vietnamien.  La plupart disent que c’est lors d’une réunion dirigée par le Bouddha que furent  nommés les animaux gardiens du temps. Une légende explique de la manière suivante l’ordre des douze signes : Bouddha ayant convoqué les animaux avant d’atteindre le Nirvana, seuls 12 se présentèrent.
Pour les remercier, il leur promit de donner leur nom à chaque année, dans l’ordre de leur arrivée, c’est-à-dire rat, buffle, tigre, chat (lapin pour les autres pays d’Asie), dragon, serpent, cheval, chèvre, singe, coq, chien et cochon. Le buffle, accoutumé à arpenter les rizières, aurait dû arriver le premier. Mais le rat,malin, avait grimpé sur son dos et sauta en arrivant, battant sur le fil le malheureux bovin ! Comme dit mon Papa “A être trop bon……..!!!

Autre précision pour comprendre le décalage chaque année de la date du Têt. Une année lunaire se divise en six mois de 30 jours et six mois de 29 jours ce qui au total comptabilise 354 jours à la différence du calendrier solaire. Pour comprendre: ci-dessous le mois janvier 2022 correspond au 12ème mois lunaire de l’année 2021 du buffle. Le 29 Décembre lunaire -mois de 29 jours- correspond dans la circonstance au 31 janvier du 1er mois solaire de 2022. Le fait que le nouvelle année lunaire débute précisément le 1er février est simplement dû au hasard. Tous les trois ans il est rajouté un 13ème mois afin que la lune rattrape le soleil.

Calendrier lunaire chinois 2021 / Calendrier luni-solaire / Calendrier  chinois agricole

Une année chinoise, aussi appelée année agricole (Suì, 岁), est composée de 4 saisons: Printemps, Eté, Automne et Hiver, et subdivisée en 24 fêtes chinoises, équivalentes aux 24 termes solaires d'une année chinoise. Ici les termes majeurs Zhōngqì (中气) sont donnés en caractère gras, tandis que les termes solaires mineurs Jiéqì (节气) en caractère normal.

    
Comme les termes solaires ne décrivent que les événements du Soleil, aucune fête liée aux événements lunaires n'est prise en liste, comme par exemple, le nouvel an chinois qui est le jour de la première nouvelle lune d'une année chinoise (jour 1 du mois 1), la fête des Lanternes (jour 15 du mois 1), les fêtes du dragon (jour 5 du mois 5), …….

Depuis la création de la République Populaire de Chine le 1er octobre 1949 par Mao Ze Dong , la Chine a officiellement adopté le calendrier Grégorien, ou le calendrier solaire pour l'administration. En revanche, les Chinois conservent leurs festivités traditionnelles fixées selon les dates dans le calendrier lunaire traditionnel. Ces fêtes demeurent toujours vivaces aujourd'hui comme la fête du printemps, marquant l'arrivée du nouvel an chinois .

La fête du printemps a donc lieu le 1er jour du premier mois de tous les ans. Jour du Têt. Mais la date en calendrier solaire varie selon l'année. Elle est forcément en janvier ou février de l'année en cours sur le calendrier solaire, mais le jour est seulement obtenu après des calculs complexes du mouvement duel de la Terre et de la Lune.

Dans l'Histoire chinoise ancienne des 24 dynasties, le temps n'a ni de commencement, ni de fin. Chaque dynastie espère un règne infini dans le temps, ainsi chaque empereur commence par sa 1ère année de règne comme l'an 1. Par exemple, l'Empereur KangXi de la Dynastie des Qing compte son règne par KangXi an 1, KangXi an 2, KangXi an 3, ... Ceci était également vrai à l’époque de l’Empire d’Annam d’où la difficulté dans les recherches historiques.

De nos jours, les Chinois utilisent officiellement l'année Grégorienne. C'est à dire l'année 2022 pour cette année. Mais comme l'Empereur Jaune (Huangdi) est considéré comme le créateur de la nation chinoise et pour les références ancestrales ayant encore cours les chinois sont aujourd’hui en l’an Huangdi 4720.

Le Têt est la plus grande fête pour les vietnamiens

D’abord un grand ménage s’impose ! Comme pour un grand nettoyage de printemps, il est primordial de chasser la poussière et les saletés de sa maison. Cela permet de se débarrasser des mauvaises ondes et de l’éventuelle malchance de l’année qui se termine. Certains iront même jusqu’à repeindre ou rénover leur maison. C’est la meilleure façon de commencer l’année sur un bon pied.

Les décorations pour le Têt sont en vente partout. A Hanoï, c’est en particulier dans le Vieux Quartier que cela se passe : certaines rues sont fermées à la circulation pour permettre au « marché du Têt » d’occuper l’espace. Il faut dire que cela augmente considérablement l’intensité du trafic dans cet endroit où les rues sont étroites ! Pour celles et ceux qui sont allés au Vietnam il s’agit, je le répète, du Vieux Quartier près du Petit Lac à Hanoi surnommé le “Quartier des 36 guildes” qui fut fondé par le Roi Lê Loi pour regrouper ensemble tous les artisanats. Les rues se nommaient alors celle de la soie, du coton, du cuivre…..Ce souverain deviendra ensuite le célèbre Empereur Lê Thái Tổ,

Né le 10 septembre 1385 dans la province de Thanh Hoa et mort le 5 septembre 1433 Lê Loi sera le  fondateur de la dynastie des Lê postérieurs (1428–1524). Il régnera sur le Đại Việt de 1428 à 1433. Lê Lợi est un héros national au Vietnam du fait de sa lutte pour repousser les envahisseurs chinois et de son travail de reconstruction du pays.

Lê Lợi est aussi connu comme étant le héros de la légende de l'épée restituée du lac Hồ Hoàn Kiếm de Hanoi.

L’on dit….que  Lê Lợi au début de sa lutte, aurait reçu d'un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi à chasser les Chinois, et traversant ce même lac, il est abordé par la tortue d'or, qui lui réclame l'épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple viêt. Lê Lợi comprend alors que l'épée était un mandat du Ciel pour chasser les envahisseurs du pays. Ainsi le Petit Lac fut nommé  Hồ Hoàn Kiếm, le « lac de l'épée restituée »

 

            CPA AK HANOI Petit Lac et rue Jules-Ferry VIETNAM

Ci-dessus “Le Petit Lac” nommé HOAN KIEM “ Lac de l’Epée restituée” à Hanoi

vieux quartier hanoi il y a 100 ans ma may

L’Indochine Française, ce temps d’avant qui a toujours fasciné mon Père comme si dans une autre vie…

vieux quartier hanoi il y a 100 ans hang khay

Carte postale de la rue Paul Bert avec l'Opera en toile de fond à Hanoi pendant l'Indochine française - Photo de Dieulefils

Quartier français à Hanoi : De 1886 à aujourd’hui

L’Indochine est une maladie dont on ne guérit jamais, qui s’apaise tant que l’on y demeure ERWAN BERGOT (Sud Lointain)

Le vieux quartier de Hanoi au fil de près de 100 ans

L’Indochine: le seul espace de nos colonies qui fut surnommé “La Perle de l’Empire”

Lac Hoan Kiem : Ponts : Noir et blanc : Lacs : Lac Hoàn Kiếm : Hanoi :  Hanoi et le Nord : Vietnam : Routard.com

De l’émotion du Noir & Blanc au clinquant des couleurs

Avec mon Papa le lundi 30 Mai 2016 sur le Pont du Petit Lac à Hanoi. J’avais alors 4 ans et demi

Décorations Têt Hanoi

Le Vieux quartier à Hanoi aujourd’hui à l’époque du Têt

Décorations Têt

Le 23ème jour du dernier mois de l’année, la divinité de la Cuisine retourne au ciel pour faire son rapport au Très-haut. La légende raconte qu’elle prendra son envol sur le dos d’un poisson rouge. C’est pourquoi ce jour-là, ou quelques jours avant, vous verrez dans les marchés des bassines pleines de poissons rouges : la tradition veut qu’on achète ces poissons pour rendre hommage au dieu de la Cuisine, avant de les relâcher dans la rivière ou dans un lac. C’est une façon de souhaiter bon voyage au dieu de la Cuisine pour avoir ensuite ses faveurs.

Poissons Têt Vietnam

C’est un messager très important car c’est lui qui rapportera tout ce que vous avez fait au cours de l’année. Il faut donc lui rendre hommage si vous voulez mériter la clémence du dieu du Ciel. Pourquoi le dieu de la Cuisine est-il si important ? Parce que les Vietnamiens considèrent la cuisine comme le feu, le foyer de la famille. C’est là que se rassemblent les membres de la famille, et si le feu est bien entretenu, alors la famille sera heureuse car une famille où l’on mange bien ne peut être qu’heureuse

Vietnamese godsCe même jour, on achète trois petits costumes en carton rouge et doré. Cette fois, rien à voir avec le dieu lui-même, mais avec la stabilité du foyer. Ces trois costumes sont destinés à habiller trois autres personnages qui résident également dans la cuisine des foyers vietnamiens. Ils montent également au ciel le même jour, et on brûle ces costumes en même temps que la fausse monnaie et les papiers rituels pour rendre hommage aux esprits.

Ces trois sages nommés respectivement Fuk, Luk et Sau.
Luk est le Dieu du premier rang et de la richesse. Il tient souvent dans ses bras un petit enfant qui symbolise les souhaits de bonne santé, de prospérité et de source d'espoir pour le présent et le futur.
Fuk est le Dieu du bonheur mais également lui aussi de prospérité. Il est toujours placé au centre et tient dans ses bras un symbole d'or symbolisant la richesse.
Sau est le Dieu de la santé et de la longévité. Il est facilement reconnu avec une tête plus large et tient dans une main la pêche qui fleurit seulement une fois chaque trois mille ans symbolisant ainsi l'immortalité.
Ces trois génies sont toujours présents dans chaque foyer vietnamien

Le Gâteau du Têt « banh tét »

Le « banh chung » est le plat le plus populaire pour le Têt, et même si l’on peut le trouver aujourd’hui tout au long de l’année, il est beaucoup plus répandu pendant cette période spéciale de l’année.

Il s’agit d’un pavé de riz gluant fourré à la viande de porc et aux haricots mungo, enveloppé dans des feuilles de « la dong » (cela ressemble à des feuilles de bananier, mais en plus épais et solide).  Quand mon Papa  -qui est très gourmand- en a mangé la première fois il m’a dit avoir été déçu car ce terme de gâteau vient de “banh” qui signifie la farine en vietnamien mais il n’est pas sucré….mais salé. Et mon Papa aime la crème et le chocolat !!!! La surprise passée il a cependant beaucoup apprécié. En fonction des régions du Vietnam, le banh chung sera plus où moins épais et épicé. A la forme carrée ou cylindrique il rappelle les références premières du monde sinisé quand en 221 avant notre ère les conseillers du premier empereur Qin Shi Huangdi -qui donna son nom à celui de son pays (la Chine)-, lesquels tout à la fois astronomes et astrologues, concevaient alors l’univers dans la connaissance de leur époque la Terre carrée sous la voûte du Ciel et La chine au centre de chacun d’où le nom donné de “L’Empire du Milieu”

Banh Chung Têt Vietnam

Après le grand nettoyage, on décore sa maison avec des arbres à kumquats (l’équivalent de notre sapin de Noël) et des branches de cerisiers en fleurs, mais aussi avec autant de fleurs fraîches que possible. Cela fait entrer la vie chez soi et dans la maison de ses proches.

Les kumquats sont particulièrement appréciés, et on vend ces arbustes ou arbres absolument partout pendant la période du Têt : petits, moyens, grands, ils sont transportés dans toute la ville. Leur forme ronde symbolise l’harmonie et leur couleur jaune-orangée porte bonheur.

Kumquats Têt VietnamKumquats Têt

Les cerisiers sont offerts en branches par les particuliers, mais les magasins ou grandes entreprises achèteront carrément des arbres entiers. On donne aux arbres une forme arrondie ou en goutte d’eau, qui symbolise également la perfection et l’harmonie. Pour la petite anecdote, à Hanoï, un seul village produit les cerisiers : ils sont reconnaissables à leurs fleurs dont le rose est plus foncé que les autres. Ce village se situe derrière le Marché au Fleurs d’Au Cô (Tay Hô).

Cerisier Têt Vietnam

Le culte des ancêtres au Vietnam    


Le culte des ancêtres est le trait le plus saillant de la vie spirituelle vietnamienne. Il est pratiqué dans tout le pays et par tous les Vietnamiens, quelle que soit leur appartenance sociale ou leur idéologie politique.  Sa signification est de perpétuer un complexe émotionnel aussi intense que possible, liant d’une façon indissoluble les vivants et les morts d’un même clan. Il a pour objet l’entretien des tombes que l’on va nettoyer la semaine qui précède le têt avec un repas partagé à l’endroit avec celles et ceux qui participent, mais surtout le culte qui doit être rendu dans le temple familial aux tablettes des quatre générations ascendantes : trisaïeul et sa femme, bisaïeul et sa femme, aïeul et aïeule, père et mère. Au fur et à mesure, on enterre les tablettes des générations les plus vieilles sous le sol du temple. Aujourd’hui dans l’évolution de la modernité la photo a remplacé la tablette.

L’autel des ancêtres peut occuper toute une pièce dans les grandes maisons ou la travée principale dans les maisons de campagne, mais en tout cas le cœur du foyer. C’est généralement une planche fixée au mur ou une table assez haute où sont déposées les photos de morts, un ou plusieurs bols pour baguettes d’encens, deux chandeliers, parfois un petit brûle-parfums. Ce peut être aussi un meuble incrusté de nacre comme celui dans notre maison.

Dans l’esprit des vietnamiens, il n’y a pas de séparation entre le monde des vivants et celui des morts. Ainsi, même un ascendant décédé il y a des siècles hante toujours l’autel des ancêtres, revient parmi les vivants aux jours de fêtes et aux anniversaires de sa mort. Il suit ses descendants dans leur vie quotidienne et est capable d’être au courant de ce que font ces derniers. Il partage ainsi leurs peines et leurs joies. Il est malheureux quand leurs descendants font du mal. Il est fier quand ceux-ci font du bien. C’est ainsi que les Vietnamiens sacrifient à leurs feux ascendants à l’occasion de tous les grands événements de la famille : naissance d’un enfant, début des études d’un garçon, réussite à l’examen, fiançailles, mariage, deuil, grand voyage...On leur envoie tous les conforts de la vie terrestre, en brûlant à leur intention des objets votifs en papier : vêtements, chapeau, armoire, lit, voiture, moto et même des dollars américains, des faux bien entendu !!!

Pour que le culte des ancêtres puisse être dignement célébré, on réserve dans le patrimoine du clan une part dite de l’encens et du feu dont l’héritier a l’usufruit.

Dans la famille, le culte des parents décédés est généralement assumé par les fils, et notamment le fils aîné. Les filles ne sont autorisées à s’occuper de l’autel des ancêtres que si elles n’ont pas de frères. C’est ainsi que les vietnamiens, encouragés par la loi à faire deux enfants au maximum, préfèrent avoir deux fils que deux filles, deux enfants de sexe opposé étant idéal. Cette tradition a tendance à se libéraliser avec la modernité. De toute évidence quelqu’un qui n’a pas de descendance imagine déjà qu’après sa mort personne ne s’occupera de son âme et perpétuera son souvenir.

Si quelqu’un meurt sans laisser de descendants,en effet il n’aura pas d’autel pour revenir parmi les vivants et son âme sera condamnée à une errance éternelle. La plus grande malédiction pour un vietnamien est donc de mourir sans enfant. La solution dans ce cas est d’adopter un enfant ou bien faire don de son patrimoine à des pagodes bouddhiques, à des temples communaux qui assureront en contrepartie son culte posthume. Il y a aussi au Vietnam “la Fête des âmes errantes” que mon père a vécu et qu’il m’a racontée.

La fête des âmes errantes au Vietnam

Appelée fête Vu Lan, elle se déroule chaque année lors du 15ème jour du 7ème mois lunaire. Son but est de rendre hommage aux ancêtres et d’apaiser les âmes errantes (cô hôn en vietnamien). les morts solitaires ou oubliés, sans descendance et donc sans domicile fixe. Il s’agit de la deuxième fête la plus importante après celle du Têt.

ceremonie offrande vietnam fete vu lan

Ainsi le 15ème jour du 7ème mois lunaire, les âmes errantes viennent chaque année rendre visite aux vivants. Alors, toutes les familles sont invitées à offrir des victuailles sous la forme d’offrandes (soupe de riz, patates cuites à l’eau, galettes soufflés, bonbons, fruits grains de maïs soufflés…) afin d’exprimer toute la reconnaissance envers ces défunts sans descendance ou oubliés et qui sont les ancêtres communs. Les Vietnamiens manifestent ainsi leur croyance en un monde parallèle à celui des êtres vivants.Les âmes errantes viennent faire ripaille à ce rendez-vous annuel.

reproductions voitures motos papier magasin Hanoi

Lors de la fête des âmes errantes, il est aussi de coutume d’acheter des objets confectionnés en papier et d’aspect miniatures de toute sorte (chaussures, vélos, villas, téléphones portables, argent…) qui leur sont offerts. Ces papiers votifs, sortes de papiers prières, ainsi que ce qui est appelé la monnaie de l’enfer (l’argent en papier estampillé d’un « cachet » de l’enfer) sont répartis en petites parts pour contenter toutes les âmes errantes venant rendre visite aux vivants.

La cérémonie a lieu le matin quand toutes les offrandes sont prêtes à être offertes. Elles sont posées sur l’autel confectionné pour l’occasion devant la maison. La cérémonie débute par l’allumage des bâtonnets d’encens. Lorsque ces derniers se sont consumés, les habitants brûlent alors les papiers-objets votifs. Ils jettent également du riz non cuit et du sel en l’air. Les âmes errantes ont alors jusqu’à minuit pour se sustenter avant de retourner dans « l’empire des ténèbres ». Elles ne reviendront que l’année suivante. Dans aucun pays au monde autre que le Vietnam les morts sont aussi vivants car ce n’est pas seulement la mort mais également le rituel qui ouvre le chemin à la vie future. Le rituel seul et non la mort peut constituer le transfert de vie ou de puissance dont le mort a besoin. Grâce au rituel, le Vietnam croit aux morts, tandis que l’Occident ne croit qu’à la Mort.

Le culte des ancêtres au Vietnam, coutume au cœur du Têt, plus vieille que toute religion existante dans le pays, est ancré dans la vie des habitants qui le perpétuent de génération en génération. Cette coutume visant à vénérer régulièrement les esprits des ancêtres est aussi l’occasion de communiquer intimement avec les défunts. Témoigner la piété filiale, tenir au courant les grands événements de la famille, demander le bonheur et la prospérité.Tout se concentre dans ce rite familial, le plus important des Vietnamiens. Ils y accordent une attention particulière lors des grandes occasions notamment la célébration de la mort des proches et le Têt. Quand le  Têt arrive il faut le préparer. Il faut se préparer. Soigner d’abord l’autel des Ancêtres. Le nettoyer. Le décorer. Lieu sacré du foyer, l’autel est placé en hauteur dans un lieu calme et propre. Redisposer les objets du culte. Sur l’autel, on place traditionnellement trois pots d’encens, dont le plus haut et grand est dédié au bouddha qui se trouve  au milieu. Les autres des deux côtés, l’un pour les génies du foyer et l’autre pour les ancêtres eux-mêmes. Deux lampes électriques ou deux bougies sont nécessaires, représentant le soleil et la lune. On allume les lampes ou on brûle les bougies pour commencer la cérémonie.

Le Têt chez moi, dans ma maison

 

Les principaux éléments des offrandes pour le culte des ancêtres sont les fleurs, les fruits et la nourriture.On place sur l’autel deux vases à fleurs et parfois deux assiettes à fleurs pour le Têt. Dans le plus grand respect des ancêtres, les fleurs artificielles ne sont pas de circonstance. Les fleurs sont de préférence des chrysanthème jaunes, des glaïeuls et des tubéreuses. Dans nombre de familles, on y met aussi une branche de pêcher ou d’abricotier.Il convient de disposer de trois petites tasses d’alcool de riz et de même pour l’eau. L’eau sera renouvelé au bout de trois jours. Pour formuler les prières, on brûle des bâtonnets  d’encens. Toujours en en nombre impair, trois ou cinq généralement. Une grande spirale d’encens qui se consume toute la journée est préférable. Pour certains cas, on place des deux côtés de l’autel deux bonnes cannes à sucre qui incarnent les escaliers spirituels des génies et des ancêtres. 

      Ne pas oublier: un plateau composé de cinq fruits est indispensable sur l’autel; Selon la croyance, ils sont les emblèmes de cinq éléments du cosmos, métal, bois, eau, feu, terre avec lesquels on présente les vœux respectifs pour Phuc, Loc, Tho, Khang, Ninh ou bien Bonheur, Prospérité, Longévité, Santé et Paix.Ces offrandes varient en fonction des fruits de saison et des spécialités de chaque région. Comme on a maintenant une grande palette de choix, le nombre des fruits peut atteindre dix parmi lesquels  raisins, poire, piment, sapotier, banane… qui sont ainsi déposés. Quoi qu’il en soit,  on l’appelle toujours « Mam ngu qua » ou plateau de cinq fruits. Il y quelques variations en ce qui concerne les fruits pour le culte des ancêtres selon les coutumes et les productions locales.

Dans le nord, traditionnellement le plateau de cinq fruit comprend : un régime de bananes vertes, un pamplemousse, des fruit de pêcher, des kakis et des mandarines. Les bananes appuient les autres fruits qui sont de couleurs différentes, verte, orange, rouge

Dans le centre, on y trouve plus souvent bananes, fruits du dragon, pastèque, corossol, orange, mandarine, ficus racemosa …

Dans le sud, le plateau de cinq témoigne du sens de l’humour et de la sobriété des habitants. La collection consiste aux fruits à savoir corossol, cocotier, banane, mangue et ananas qui, très populaires en cette région, présentent par leur prononciation, les vœux pour une vie justement suffisante. Il s’agit d'un jeu de mot, qui signifie littéralement « demander ce qui est suffisant pour les dépenses ». Les gens du sud ont pour coutume de préparer également les offrandes avec d’autres fruits comme poire, fruit du dragon, grenade, pastèque. Dans cette grande variété, le choix se porte sur le symbole que la tradition a défini pour chaque fruit:

  La poire facilite le bon déroulement de tous les projets 
  La grenade favorise la fertilité des couples          
Le fruit du dragon génère la chance
Le régime de bananes vertes apporte la paix et l’entente familiale         
Le pamplemousse et la pastèque apportent la prospérité et l’énergie
La mandarine génère la chance et la prospérité
La banane et le ficus racemosa : l’aisance

  • culte des ancêtres Vietnam fête du Têt repas

    Avec les fruits et les fleurs, les plats font partie intégrante du repas des ancêtres que l’on invite chacune, chacun, en frappant sur une sorte de mini gong en bois. Ils arrivent. Ils sont là avec nous. Nous sommes ensembles. Trois bâtonnets d’encens allumés se consument. Ils mangent le repas préparé pour eux. Chacun des plats. Les bâtonnets se sont éteints. Nos retrouvailles intemporelles ont pris fin. Nous allons reprendre chacun de leurs plats pour les mettre sur la table commune des vivants que nous sommes. Encore ! Nous nous retrouverons l’année prochaine au prochain Têt mais dans l’intervalle, chaque mois au jour de pleine lune.

    Ce repas du Têt,solennel, destiné aux ancêtres se nomme en vietnamien "mam co Tet". Si un coq cuit est le premier aliment à prendre en compte, d’autres choses sont nécessaires notamment une soupe de “mien””" ou vermicelle de soja, un plat sauté, des banh chung (dans le nord) et banh tet (dans le sud) ou gâteaux traditionnels du Têt à base de riz gluant farci de porc et d’haricot mungo, des nems ou pâtés impériaux, du pâté de porc vietnamien …

 

Je vous ai tout dit, ou presque.

Alors Bonne Fête, Bon Appétit

et Bonne Année…..du Tigre 

 


16 janvier 2022

Manoé l’enfant troubadour

Puivert. La halte des troubadours en Quercorb - ladepeche.fr TROUBADOURS, TROUVERES et POESIE - Le blog d' Anne Paingault

  

IMG_4451 IMG_4434 (2) IMG_4428LE TROUBADOUR AU CHÂTEAU... Manoé avec son violon 

Le chant des troubadours Troubadours et trouvères - À Lire

Mon Père m’a transmis sa passion de l’histoire et cette année avec lui, tous les deux, nous allons l’associer à ma passion musicale. Déjà j’imagine les étapes de mes prochains concerts: en avril pour “Châteaux en Fête dans le Périgord” je me produirai  d’abord pour le weekend Pascal au Château de Lauguerie près de Lauzun.

Château de Lauquerie : Comité Départemental du Tourisme de Lot-et-Garonne Location Château Lot et Garonne, Salle seminaires mariages, Manoir, Gite,  CHAMBRES D'HOTES, Location, Lot-et-garonne, Lauzun, Aquitaine

Durant deux mercredis , les 20 & 27 avril au Château de Poudenas

Château de Poudenas Château de Poudenas — Wikipédia

  Le samedi 23 & le dimanche 24 Avril au Château d’Anthé

  Château de Sainte Foy d'Anthé (47) - Label VMF Patrimoine historique 2018 -  VMF Patrimoine - Vieilles Maisons Françaises Château de Sainte Foy d'Anthé (47) - Label VMF Patrimoine historique 2018 -  VMF Patrimoine - Vieilles Maisons Françaises

  Le Samedi 30 avril, toujours dans le Lot et Garonne, au Château de Bonaguil …..

  Château de Bonaguil - Châteaux à Saint-Front-sur-Lémance - Guide du Lot et  Garonne Château de Bonaguil - Fumel - Lot-et-Garonne | Bienvenue au plus beau  Château-Fort de France...

……..qui ferait partie des dix lieux les plus hantés de France, avec comme figure de proue Marguerite de Fumel, alias la Dame blanche de Bonaguil que nous espérons rencontrer….

Nous vous dirons !!!